Forty Three Years After May ’68




As France approaches the 43rd anniversary of the May ’68 uprising in Paris that rocked the government of General Charles de Gaulle, here are 44 of the most popular revolutionary slogans of the time.

May 68, a rebellion of French vintage

Found then on posters, walls, student campuses and pamphlets the slogans reflect some of the concerns of the day. Two weeks of French student rebellion, involving riots in the Latin Quarter of Paris, and trade union strikes, made a profound impact on French society, marking political discourse for much of the 70s and leaving a significant impression on modern European history.

  • Il est interdit d’interdire
  • Dessous les pavés, c’est la plage !
  • Soyez réalistes, demandez l’impossible !
  • Désirer la réalité, c’est bien ! Réaliser ses désirs, c’est mieux !
  • La chienlit, c’est lui ! L’anarchie, c’est je !
  • Les murs ont des oreilles. Vos oreilles ont des murs.
  • Mettez un flic sous votre moteur.
  • Ici, on spontane.
  • Le rêve est réalité
  • L’imagination prend le pouvoir.
  • Plus jamais Claudel !
  • Ne vous emmerdez plus ! Emmerdez les autres !
  • Le mandarin est en vous
  • J’ai quelque chose à dire, mais je ne sais pas quoi.
  • Ouvrons les portes des asiles, des prisons et autres facultés.
  • Nous sommes des rats (peut-être) et nous mordons les enragés.
  • Une révolution qui demande que l’on se sacrifie pour elle est une révolution à papa
  • Laissons la peur des rouges aux bêtes à cornes !
  • Il n’y aura plus désormais que deux catégories d’hommes : les veaux et les révolutionnaires. En cas de mariage, ça fera des réveaulutionaires.
  • Les armes de la crique passent la critique des armes
  • J’emmerde la société et elle me le rend bien !
  • Ne prenez plus l’ascenseur ! Prenez le pouvoir !
  • Le respect de perd, n’allez pas le chercher !
  • Le pouvoir est au bout du fusil. (Est-ce que le fusil est au bout du pouvoir ?)
  • L’humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier capitaliste sera pendu avec les tripes du dernier gauchiste.
  • Contestation. Mais con d’abord.
  • Dieu, je vous soupçonne d’être un intellectuel de gauche.
  • Penser ensemble, non. Pousser ensemble, oui.
  • Jouissez sans entraves. Vivez sans temps morts. Baisez sans carottes.
  • La liberté, c’est le droit au silence.
  • Participez au balayage. Il n’y a pas de bonnes ici.
  • La liberté n’est pas un bien que nous possédions. Elle est un bien que l’on nous a empêché d’acquérir à l’aide des lois, des règlements, des préjugés, ignorance…
  • Quand le doigt montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.
  • Ô gentils messieurs de la politique, vous abritez derrière vos regards vitreux un monde en voie de destruction. Criez, criez, on ne saura jamais que vous avez été castrés.
  • Concours du prof le plus bête. Osez donc signer les sujets d’examens.
  • Ne vous emmerdez plus, merdifiez.
  • Autrefois, nous n’avions que le pavot. Aujourd’hui, le pavé.
  • Vous finirez tous par crever du confort.
  • La forêt précède l’homme, le désert le suit.
  • Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas la venue du printemps.
  • Le n’importe quoi érigé en système.
  • Je suis marxiste, tendance Groucho.
  • Déboutonnez votre cerveau aussi souvent que votre braguette.
  • A bas le réalisme socialiste. Vive le surréalisme.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to our RSS feed!

One Response to Forty Three Years After May ’68

  1. Pingback: De Gaulle: 40 Years On, France still Widowed | FrenchNewsOnline

You must be logged in to post a comment Login